INFO.TPL
le 9/04/2015 - 

Le Doggy-Bag : bientôt utilisé en France ?

 En France 6 % des petits déjeuners et 15 % des repas sont pris à l’extérieur de chez soi. Or, selon la commission européenne, 14 % des déchets alimentaires sont générés chaque année par les restaurants. Sur chaque repas pris au restaurant  210 à 230 grammes de nourriture part à la poubelle.

Dès 2016, les établissements servant 180 repas par jour devront trier et valoriser leurs déchets alimentaires.

Un pacte « anti gaspi » a été signé entre le gouvernement et tous les acteurs de l’alimentation, il a pour but de réduire de moitié le gaspillage, d’ici 2025. Soit de passer de 20 à 10 Kg de nourriture jetée par personne et par an.
Comment faire pour lutter contre ce gaspillage alimentaire dans les restaurants ? Le Doggy-bag pourrait bien être une solution.

Au sein de l’Europe, c’est principalement en Italie et en Grande-Bretagne que les clients utilisent ces petits sacs appropriés, permettant d’emporter chez soi ce que l’on a laissé dans son assiette au restaurant, voire aussi la fin de la bouteille de vin.
Les français, eux,  avaient tendance à considérer cela comme une « radinerie » !

Les anglais ont lancé en 2005 un plan d’action pour réduire les déchets : le WARP
Le doggy bag faisait partie du dispositif. Nos voisins d’outre-manche sont partis du constat que ¼ des clients n’osaient pas repartir du restaurant avec leurs restes. L’association «  Sustainable Restaurant » a lancé une campagne  en octobre 2011, intitulée « too good to waste », ils ont distribué 25000 doggy boxes aux restaurants participants et ont largement communiqué dans les médias et dans les restaurants sur cette opération. Résultat : 3600 kilos de nourriture aurait été sauvés du gaspillage.
 
En France la Draaf Rhône Alpes (Direction régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt) a sondé 2700 personnes au sujet des Doggy Bags :
-          60 % des personnes interrogées ne finissent pas leur assiette quand ils vont au restaurant
-          Et 95 % se sont déclarées prêtes à utiliser ces doggy bags
 
Avec la crise, les mentalités évoluent et  les initiatives se multiplient, notamment sur le sujet des doggy bags que les professionnels vont essayer de développer,

Voici quelques exemples :
-          L’Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) a signé un accord avec la start up  TakeAway (qui fabrique des boîtes à emporter micro-ondables) afin de proposer  une solution concrète et  pratique aux professionnels souhaitant promouvoir le  doggy bag dans leurs restaurants,
-          Rest-o-resto.com est un site qui propose une carte par région des restaurants proposant des doggy bags à leurs clients
-          L’emballage Vert propose diverses  boîtes micro-ondables et bio dégradables : « trop bon pour gaspiller » « Joco » « resto pack »
-          Laurent Calvayrac a créé le «  Gourmet Bag »
-          Et au Shangri-la à Paris, le Shang palace,  1* Michelin, propose à ses clients de partir avec un élégant doggy bag !