Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

ecole Ferrières18/12/2014 - 

Ferrières : l’école de l’excellence à la française -

L’école ouvrira ses portes à la rentrée 2015 et accueillera sa première promotion d’une quarantaine d’étudiants.

C’est Khalil Khater, président  fondateur du Groupe Accelis  (créé en 1995 et organisé autour de 4 pôles : hôtellerie-restauration, luxe, multiservices et immobilier), qui est à l’initiative de ce projet.

Pourquoi ? Parce que dans le domaine de l’hôtellerie-restauration, les grands établissements français sont confrontés à des problèmes de recrutement de personnels qualifiés, ce qui les amène à recruter des élèves d’écoles prestigieuses à l’international, notamment en Suisse.

C’est donc dans l’optique de former du personnel « haut de gamme » à la fois très opérationnel  (niveau Bachelor) et capable d’évoluer vers des postes de Direction (niveau Mastère) que cette école a vu le jour.

Elle sera hébergée dans le cadre grandiose du château de Ferrières, construit par Paxton au 19ème siècle pour le Baron James de Rothschild et inauguré par Napoléon III , qui est mis à disposition de l’école par la commune de Ferrières en brie.  
Au sein d’un parc de 130 hectares, l’école disposera de 800 m2 de cuisines, de 2 restaurants d’application, de 400 m2 de caves, d’une boutique, de lieux de réception, d’un hôtel 4* d’application. Un campus destiné aux étudiants comprendra : bibliothèque, résidence et équipements sportifs.

C’est Jean-Robert Pitte, ancien président de l’université Paris-Sorbonne qui présidera Ferrières. Il sera entouré de parrains prestigieux : Guy Savoy (Chef 3*), Philippe Gombert (président de Relais Châteaux), Stéphane Layani (PDG du marché international de Rungis), Michel Bernardaud (président de la manufacture de porcelaine Bernardaud) , Philippe Bourguignon  (directeur général du restaurant Laurent – meilleur sommelier de France), Christian Mantei (Directeur Général d’Atout France).

Une pédagogie innovante  vise à transmettre le savoir-faire et l’art de vivre à la française. Une approche  par projets de la réalisation à la théorie est préconisée. Le cursus sanctionnera deux types de diplômes :


Bachelor :

-          Bachelor 1 : les fondements de l’excellence à la française et ses pratiques de base
-          Bachelor 2 : l’expérience internationale
-          Bachelor 3, spécialisation avec 4 options  : hôtellerie- Gastronomie (cuisine ou œnologie),  luxe, évènementiel et tourisme


Master :

M1 : les bases autour de 4 pôles :  la Gastronomie ,  l’Hôtellerie, le luxe, le management
Puis les étudiants se spécialiseront en M2 avec 4 masters  :
-          Gastronomie et management (en français)
-          Luxury hotel management (en anglais)
-          Tourism & resort management (en anglais)
-          Luxury marketing & management (en anglais)
A terme l’école devrait compter  1000 élèves.

Les frais de scolarité sont de 18 000 euros / an pour les filières francophones et 24 000 euros / an pour les filières internationales. Une bourse subventionnera les étudiants français  des 2 premières promotions à hauteur de 6000 euros avant que des critères de ressources ne soient mis en place.

Le Château de Ferrières accueillera aussi l’Ecole française du vin, qui dispensera des ateliers de dégustation, des formations intensives diplômantes, des séminaires, des cours du soir et stages d’été, afin de transmettre l’art d’aimer et de connaitre les vins aux étudiants de Ferrières et aux particuliers et professionnels du monde entier.