Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

10/07/2017 -

Antoine : apprenti Housekeeping au George V

Bonjour Antoine Graveau, vous êtes Apprenti Housekeeping au sein du  George V Paris  et vous avez accepté de nous parler de cette expérience.

HTJ : Pouvez-vous nous décrire votre activité en quelques lignes ?

AG : Le poste d'Apprenti Housekeeping consiste en une formation complète où l'on passe par tous les postes du service afin de terminer par celui de Gouvernant d'étage.
En effet, le Gouvernant est un poste d'encadrement qui demande de connaître le service housekeeping dans sa globalité. Pendant les 6 premiers mois j'ai passé quelques semaines au postes suivants:

- Valet de chambre (nettoyage des chambres)
- Équipier (assister le travail des femmes de chambres en effectuant les tâches physiques)
- Opérateur en lingerie
- Fleuriste
- Équipier lieu publique
- Employé amenities (attentions offertes aux clients)

Après ce long processus, j'ai enfin pu être formé au métier de gouvernant qui consiste,  tel un chef d'orchestre,  à coordonner tous ces métiers (en ajoutant également ceux de la maintenance, des peintres, des marbriers, etc...).

Pour résumer rapidement cette profession, une journée consiste à :

- Préparer les arrivées du jour en fonction des demandes particulières.
- Faire en sorte de garder la chambre dans un état proche de la perfection, comme si le client était le premier à y entrer.
- Coordonner les différents corps de métiers pour rendre la chambre le plus rapidement possible et surtout sans retard.
- Essayer de montrer au client que l'on s'adapte à lui en adaptant le service à ses besoins. (cela peut être,  par exemple,  en faisant encadrer une photo que le client aurait laissé sur sa table de nuit, ou encore en apportant un tapis de souris si on s’aperçoit que le client utilise un magazine pour faire fonctionner la souris).
- Il ne s'agit donc pas de contrôler simplement la propreté mais également d'apprendre à "lire" la chambre et ainsi à deviner la façon dont notre client s'est approprié la chambre afin de personnaliser le service.


HTJ : Est-ce difficile de se faire une place d'Apprenti Housekeeping au George V Paris ? Comment y êtes-vous parvenu ?

AG : Lors de mon Bachelor à Vatel, j'ai également effectué mon stage au George V mais dans un service de restauration, au Bar Galerie. Rentrer au George V n'est pas facile et je suis conscient de cette chance, je compte bien y rester le plus longtemps possible en montrant jour après jour que j'y ai ma place.

HTJ : Quel est le principal défi de votre métier ?

AG : Selon moi, la principale difficulté est d'apprendre à travailler rapidement tout en conservant un très haut niveau d’exigence. Rien ne doit échapper à l'œil du gouvernant, mais ce n'est pas une raison pour rendre la chambre en retard.

HTJ : Parmi vos différentes expériences, quelle est celle vous a le plus appris ?

AG : Je suis passé aussi bien par des postes en restauration qu'en hébergement et selon moi ils ont tous fait partie de mon apprentissage. Toute expérience est bonne à prendre car on finit toujours par y trouver des choses bénéfiques pour la suite.

HTJ : Quelles sont les qualités essentielles dans l'exercice de votre métier ? 

AG :
- La rigueur
- L'empathie
- La rapidité
- L'envie d'apprendre
- La générosité (Les métiers hôteliers demandent tous une grande générosité car nous travaillons dur pour les autres, sans rien attendre en retour, mise à part la satisfaction d'avoir provoqué du bonheur).


HTJ : Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui débute dans la profession ?

AG : Il faut accepter de ne pas être au plus haut dès le début, ce n'est pas parce que l'on a un master que cela va nous donner des passe-droits. J'ai commencé par faire des chambres et par nettoyer des toilettes. Et si demain les femmes de chambres sont débordées, je recommencerai avec plaisir ! Le poste doit être mérité et c'est pour cela qu'il ne faut pas avoir peur de se salir les mains.