Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

26/05/2017 -


Être Chef gérant de cuisine en collectivité : 

Bonjour Ewen CARADEC, vous êtes Chef gérant chez Elior et vous avez accepté de nous parler de votre métier au quotidien

HTJ : Pouvez-vous nous décrire votre activité en quelques lignes ?

E.C : Mon métier consiste à gérer un point de vente de restauration collective Elior. Je travaille dans une école privée qui s'étend de la maternelle au BTS. Mes fonctions consistent surtout à assurer la production culinaire dans le respect des règles d'hygiène, composer les menus et passer les commandes dans le respect du budget imposé et enfin d'entretenir la relation client (direction, parents, élèves...) à travers différentes animations. 

HTJ : Est-ce difficile de se faire une place de Chef gérant ? Comment y êtes-vous parvenu ?

E.C : Durant mes études, j'ai eu l'opportunité de faire un stage de 6 mois en tant qu'assistant responsable de secteur sur Bordeaux. À l'issue de mes études j'ai pu continuer dans le groupe Elior qui m'a fait confiance rapidement au poste de chef gérant. Ce métier nécessite diverses compétences culinaires et de gestion. Le groupe Elior recrute beaucoup à divers postes de production et de gestion. Il est donc possible de d'intégrer cette place de Chef gérant. 

HTJ : Quel est le principal défi d'un Chef Gérant ?

E.C : Ce métier comporte plusieurs défis tant au niveau de la production que de la gestion. Mais le principal consiste à satisfaire les différentes exigences des clients,  spécifiées dans le contrat,  et des convives qui mangent au quotidien dans  le restaurant. 

HTJ : Parmi vos différentes expériences, quelle est celle vous a le plus appris ?

E.C : Chaque expérience permet d'apprendre mais il s'agit surtout de ma première expérience de Chef Gérant. Celle-ci fut très importante pour moi car j'ai été confronté à beaucoup de défis et j'ai pu vraiment me rendre compte à quel point ce métier était complet et surtout spécifique à chaque restaurant. Les challenges s'enchaînent chaque jour et donc on ne s'ennuie que très peu. 

HTJ : Quelles sont les qualités essentielles dans l'exercice de votre métier ? 

E.C : Comme je l'ai déjà dit, les qualités nécessaires s'orientent autour de la production, la gestion et la relation client avant tout. Ce sont les plus importantes car elles sont la base de ce métier. Elles sont essentielles pour répondre aux attentes des clients et du groupe. 

HTJ : Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui débute dans la profession ?

E.C : La restauration collective est un secteur très varié et exigent. Je pense que le plus important pour une personne qui débute dans ce métier est de surtout de faire en sorte de satisfaire le client comme dans tous les métiers de l’hôtellerie et la restauration. Le fait de devoir maintenir un niveau de prix faible engendre une maîtrise des coûts mais cela ne modifie pas les caractériqtiques essentielles de ce métier qui sont  : créativité, faire plaisir, travailler en équipe... et satisfaire l'attente des convives. 
Chacun peut y trouver sa place car il y a beaucoup à faire et à découvrir. Et je conseille surtout aux jeunes de tester ce métier sans à priori sur la restauration collective. Je pense vraiment qu'il est important d'essayer avant de juger et donc de ne pas négliger cette voie.