Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

10/08/2015 - 

Quelles sont les missions d'un Food and Beverage Manager ?

Bonjour, Antoine Gries, vous êtes  « Food and Beverage Manager », ou Directeur de la Restauration,    au sein de Holiday Inn et vous avez accepté de nous parler de votre expérience : 
 

HTJ: Comment devient-on Food and Beverage Manager?

AG :  Le Holiday inn Montparnasse est un hôtel de 200 chambres, avec 5 salles de séminaires, une salle petit déjeuner, une salle de restauration, une salle pour les banquets, un centre de  remise en forme, deux cuisines, Un bar central et un bar restaurant.
Plusieurs chemins sont possibles, le premier étant de faire  des études de Food & Beverage (MBA en management hôtelier), puis d’avoir au minimum 3-5 ans d’expérience dans le métier.
Pour ma part, j’ai commencé dans la restauration pure à la fin de mes études après  un MBA à l’ESSEC. Ayant travaillé pendant toutes mes études en restaurant gastronomique au  Georges V, au  Bristol, je disposais d’une grosse expérience gastronomique.
Puis je me suis tourné vers la brasserie, le semi gastronomique, la table d’hôte pour connaitre les bons et mauvais côtés de chacun de ces styles de restauration à la fois en service, en cuisine  et en salle.
J’ai finalement été contacté pour ce poste de F&B manager,  ce qui m’a intéressé car cela était une bonne opportunité de synthétiser mes compétences.

 

HTJ : Quelles sont vos principales missions ?

AG : Mes principales missions sont d’assurer un service constant et de qualité, de faire en sorte de gérer les problèmes à la racine, que mon personnel soit souriant et motivé et que cela se ressente.
Je dois aussi passer les commandes auprès des fournisseurs, négocier les prix, organiser des évènements en relation avec les services commerciaux et communication.

Etre en étroite relation avec les autres services pour relayer tous types de problèmes où d’évènement. Tout  ce que j’entreprends doit être en corrélation avec les autres services. Créer les cartes avec le chef, le bar, le room service, changer les produits selon les saisons, faire en sorte qu’un client qui reste plusieurs nuits n’ait pas chaque jour la même chose sur le buffet du petit déjeuner et qu’il ait accès à tous les services prévus dans la gamme Holiday Inn
Il faut être capable de résoudre les problèmes, de gérer le service client, de gérer l’organisation du personnel.

C’est un poste multitâche et surtout essentiel au bon fonctionnement d’un hôtel puisqu’il est présent dès le check in avec les accueils personnalisés, le bar-lounge mais aussi dans les chambres avec le room service et les minibars. Mais là où ce poste est crucial, c’est pour l’organisation d’évènement, de séminaires, la gestion du petit déjeuner et des autres repas.

 

HTJ : Qu’est-ce qui vous a amené à devenir F&B Manager ?

AG : Je suis passionné de cuisine depuis ma plus tendre enfance !
Plus petit, je visais une carrière de critique culinaire, puis je suis rentré en école hôtelière à 14ans pour poursuivre ma passion.
Que ce soit goûter, cuisiner, servir, je n’ai jamais pu choisir ce qui me passionnait le plus entre le contact d’un client repu  et heureux et la pression d’envoyer un plat « parfait »( je n’aime pas ce mot car il n’existe pas de parfait mais c’est un but qu’il faut avoir en vue) tout en faisant de mon mieux pour travailler en brigade, connaitre les forces et faiblesses de mes collègues, les attentes du chef et m’adapter en conséquence.

Après quelques années d’étude, un MBA en poche et des années d’expérience internationale, j’ai cherché ce qui me correspondrait le mieux et un poste qui reflèterait ma polyvalence dans l’hôtellerie. Ce fut le Food and Beverage !
Et me voici aujourd‘hui transmettant ma passion à mon équipe et à mes clients au mieux de mes capacités.

 

HTJ : Quelles sont les plus grosses difficultés que vous ayez rencontré ?

AG : Il n’y a rien de plus difficile qu’un client mécontent, il faut  en comprendre la raison et  cerner son problème, faire en sorte qu’il comprenne que nous sommes là pour lui,  et faire en sorte que son problème et le reste de son séjour se passe agréablement et  que cela ne se reproduise pas.
 
Il faut aussi gérer ses équipes, et être présent et très réactif pour  aider un poste en difficulté : un employé qui vient de se blesser ou pas d’extra disponible. D’où la nécessité de la polyvalence.
Le 9h-17h n’existe pas en Food & Beverage car il y a toujours des choses à gérer, c’est un poste épuisant et stressant et il faut des nerfs d’acier certains jours. Mais le sourire d’un client content fait tout oublier !

 

HTJ : Qu’est-ce qui vous satisfait le plus dans votre métier de Food & Beverage Manager ?

AG : La réalisation des plats et des cartes avec le chef. C’est très valorisant de présenter un nouveau plat, goûter une nouveauté et voir un client l’apprécier. Mais c’est le cuisinier en moi qui parle !
 

HTJ : Conseilleriez-vous à un jeune de  devenir F&B Manager  ?

AG : A un jeune, pourquoi pas, mais il faut avoir évolué et avoir derrière soit plusieurs  années d’expérience. On ne peut pas arriver à ce poste du jour au lendemain sans aucune préparation. Il faut être capable de diriger une équipe, de l’inspirer, d’expliquer pourquoi une chose n’est pas bonne et comment la faire, connaitre les règles d’hygiène, gérer des coûts matières. Il faut avoir la tête froide et pouvoir travailler sous pression sans compter les heures. Si cela correspond alors, oui !
 

HTJ : Comment souhaitez-vous conclure ?

AG : L’hôtellerie est un métier prenant mais passionnant. Je pense que sans passion, cela doit être compliqué de se lever le matin. Il y a tellement de belles choses qui font que ce métier vaut le détour !