Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

entretien recrutement

30/6/2014 -

Quelles sont les clés pour réussir son entretien d’embauche ?

 Passer un entretien d’embauche ne s’improvise pas et venir les mains dans les poches est une prise de risques réservée aux amateurs. En effet, pour mettre toutes les chances de votre côté et espérer décrocher le job, il faut connaître les bonnes techniques pour réussir ce passage obligé et donner la meilleure image de vous-même.
 

Pourquoi l’entretien d’embauche est-il aussi important que le cv ?


Le cv présente votre parcours dans les grandes lignes, et une fois envoyé au recruteur, que ce soit par un contact, une agence d’interim ou un site d’emploi en ligne comme Direct Emploi ou Indeed, l’entretien d’embauche est l’étape suivante. Il s’agit de vérifier vos motivations, d’évaluer votre expression et votre attitude. En un mot, c’est ce qui va permettre au recruteur de trancher : faites-vous l’affaire ou non pour le job ?
 
Qu’il s’agisse d’un poste dans l’hôtellerie où vos connaissances seront aussi importantes que votre savoir-vivre ou d’un poste de serveur où on vous demandera surtout d’être réactif, positif, et endurant, vous devrez montrer ce que vous avez dans le ventre. Attention de ne pas vous survendre, la confrontation à la réalité pourrait être très brutale lors de la première mise en situation.
 

Gérer son stress avant et pendant l’entretien d’embauche


Généralement, quand on passe un entretien d’embauche, il y a un enjeu de taille à la clé. Qu’il s’agisse d’un stage, d’un job d’été ou d’un emploi, l’entretien d’embauche est une source de stress qui peut vite devenir ingérable et compromettre la réussite du face à face. Comment reprendre le dessus et rester maître de soi-même ?
 
·         Se dépenser pour évacuer les tensions : faire du sport, faire une activité agréable
·         Se détendre : prendre un bain, se promener
·         Bien dormir : attention à la nuit blanche qui risque de faire augmenter le niveau de stress
 
 Comment bien se préparer ?
 
·         Connaître l’entreprise sur le bout des doigts
·         Préparer ses réponses à l’avance
·         S’entraîner oralement pour gérer son temps et corriger son expression
·         Veiller à avoir la bonne attitude
 
Au cours de l’entretien, n’hésitez pas à vous munir de votre stylo pour cacher d’éventuels tremblements, en canalisant votre énergie sur un objet, vous maîtriserez davantage vos mains !  Adoptez une position où vous vous sentez à l’aise, sans trop prendre vos aises, pour éviter de gigoter et de montrer que quelque chose ne va pas à la personne qui vous fait face. Petite astuce : boire un peu d’eau avant l’entretien permet de dénouer la gorge et de parler plus facilement.
 
Veiller à l’image qu’on renvoie au recruteur
 
Aujourd’hui, les recruteurs n’hésitent plus à taper le nom des candidats dans les moteurs de recherche pour en apprendre un peu plus sur leur vie privée. Il faut donc faire attention à votre image virtuelle autant qu’à votre apparence le jour J.
Deux règles à suivre :
 
·         Contrôler le contenu accessible publiquement sur votre profil Facebook
·         Mettre à jour vos profils sur les réseaux professionnels (Viadéo, LinkedIn, Google+)
 
Concernant votre apparence physique, il faut être impeccable le jour de l’entretien en termes d’habillement mais aussi d’attitude. Veillez à porter une tenue appropriée, propre et ajustée. De même, soignez les détails de la coiffure au vernis pour les filles, en effet, dans le secteur tertiaire, on ne saurait tolérer qu’une serveuse ou une hôtesse ait un vernis écaillé ou qu’un homme soit négligé.
 
Concernant votre attitude, pensez toujours que le recruteur va chercher à interpréter vos gestes, votre position sur la chaise, votre façon de capter le regard, de vous exprimer mais aussi votre propension à prendre des notes. Aussi, n’oubliez pas de vous munir d’un bloc note pour écrire les informations importantes que vous obtiendrez pendant l’entretien afin de montrer l’intérêt pour les réponses du recruteur.