Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

tourisme France N°112/08/2014 -

La France, pays le plus visité au monde - 
 

Malgré les inquiétudes sur la baisse de la compétitivité de l’industrie touristique en France, les résultats de 2013 sont très positifs !

La Frances est leader mondial avec 83 millions d’étrangers accueillis, devant les états unis (67 millions) et l’Espagne (60,6 millions).
Au sein de  l’Europe,  la France domine devant : l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Elle pèse plus de 15 % du total des pays européens.

Le marché touristique européen affiche quant à lui une croissance de 5% de touristes étrangers.

Les touristes européens sont les premiers à visiter l’hexagone, parmi eux : les allemands sont les plus nombreux à choisir la France (13 millions) puis les britanniques (12,6 millions).
Les touristes belges, luxembourgeois, italiens et espagnols ont été moins nombreux qu'en 2012. Par contre les Irlandais, les Portugais et les Grecs sont plus nombreux à nous visiter qu’avant la crise.
 L'attractivité de la France est également soutenue en Pologne (+18 %) et dans les pays du nord de l'Europe (+13,5 % pour l'ensemble Finlande, Danemark et Suède).

La première clientèle extra-européenne de la France est l’Amérique du Nord (6,6 millions de touristes, + 5,8 % par rapport à 2012).
Les touristes asiatiques sont aussi en augmentation +13 % par rapport à 2012 avec 4,5 millions de visiteurs. Parmi eux,  les Chinois sont les plus nombreux à nous visiter (1,7 million, + 23,4 % par rapport à 2012). En revanche, la clientèle japonaise est en recul de 6,7 %, dans un contexte de baisse du yen par rapport à l'euro.

Des séjours plus longs :

Si les touristes étrangers sont plus nombreux à avoir visité la France en 2013, ils y ont également passé plus de temps, 7,1 nuits en moyenne, contre 6,9 en 2012 (+2,5 %).
Les Européens ont effectué les séjours les plus courts, avec, en moyenne, 6,6 nuitées en 2013. Ce sont les touristes venus du Portugal, d'Irlande et de Grèce, qui sont restés le plus longtemps : 10,6 nuitées en moyenne. Ils sont suivis de la clientèle russe avec une durée moyenne de 8,9 nuitées.

Mais on note une diversification dans le mode d’hébergement. L’hébergement marchand  n’a représentés que 67,1 % de l'ensemble des nuitées (contre 68 % en 2012) . De plus en plus de touristes sont accueillis par leur famille ou des amis, ou pratiquent l'échange d'appartements. Effet de la crise, mais peut être aussi d’une moins bonne adéquation en l’offre d’hébergement payant et les attentes d’une clientèle étrangère ?