INFO.TPL

Un Sous-Chef Pâtissier à Moscou


 
Bonjour Monsieur Leinekugel, vous êtes sous-chef pâtissier chez Ladurée à Moscou,
Bonjour, c’est avec plaisir que je réponds à vos questions. 

 

HTJ : Pouvez-vous nous décrire votre activité en quelques lignes ?

Je suis donc Sous-Chef Pâtissier ce qui veut dire que j’assiste mon Chef et je l’aide a gérer la production en Pâtisserie pour la maison Ladurée Paris à Moscou. Je fais le pont entre le chef et l’équipe et je traduis dans un sens comme dans l’autre . 

HTJ : Est-ce difficile de se faire une place de Sous-Chef Pâtissier ? Comment y êtes-parvenu ? 

Devenir sous-chef n’est peut-être pas le plus difficile mais c’est le poste le plus ingrat , car vous devez gérer le chef et faire tampon avec l’équipe, gérer les egos de chaque personne et faire votre part de travail en même temps . 
J’y suis parvenu à grands coups de remise en question et au prix d’un travail acharné. 
Je me suis aperçu que devenir sous-chef n’est peut-être pas le plus difficile mais le rester, ça c’est une autre affaire.


HTJ : Quel est le principal défi de votre métier ?

Le plus gros défi est d’avoir les yeux partout en permanence et et de voir les choses qui vont et celles qui ne vont pas, avant le chef. 

HTJ : Parmi vos différentes expériences, quelle est celle vous a le plus appris ?

Toutes  mes expériences m’ont appris énormément de choses,  que cela soit professionnellement ou humainement.  

HTJ : Quelles sont les qualités essentielles dans l'exercice de votre métier ? 

Etre réactif, pro-actif. Se remettre en question tous les soirs après le travail et ne pas avoir peur de faire des heures pour en apprendre encore,  tous les jours . 

HTJ : Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui débute dans la profession ?

Je lui conseillerais d’être patient, courageux ,  persévérant ( de ne pas avoir peur de se prendre des réflexions de la  part de son ou de ses chefs )  et de toujours noter les procédés de recettes en dessous de la recette sur son propre cahier . 


 
 
Ecrit le 12/7/2018