Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

18/08/2015 -

Un Chef Sommelier nous parle de son métier : 

Bonjour Tom, vous êtes  Chef sommelier et vous avez accepté de nous parler de votre métier au quotidien

HTJ : Comment devient-on Chef sommelier ?

Tom : Il n'y a pas de voie "type" à suivre pour devenir chef sommelier dans un restaurant étoilé. J'ai eu la chance d'avoir des chefs sommeliers très pédagogues...il faut savoir écouter, transmettre, c'est de loin le plus important et tout en restant humble sans donner de leçons il faut saisir les opportunités d'évolution dès qu'elles se présentent tout en étant très mobile.
 

HTJ : Comment s’articule votre job de Sommelier au quotidien ?

Tom : Le métier de sommelier a évolué, il y a d'un côté le travail en salle et le conseil des clients de l'autre un travail plus administratif quant à la gestion de la cave. Pour savoir vendre il faut savoir acheter.

 

HTJ : Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir sommelier ?  

Tom : Pour moi, la sommellerie est autant un métier culturel que de service...comme le disait Talleyrand "le ventre est le centre du monde" et la sommellerie en est la liaison. De par le vin, on défend une culture, une diversité tant sociale qu'environnementale...c'est un métier de valeurs et de principes et puis on goûte et on voit de très belles choses.
 

HTJ : Qu’est-ce qui vous semble le plus difficile à gérer dans votre activité ?

Tom : Les horaires, c'est un métier passionnant mais chronophage...il est très difficile de concilier vie de famille et travail. Je pense qu'il y a de gros progrès à faire dans ce sens.
 

HTJ : De quoi êtes-vous le plus fier   ?

Tom : C’est de rendre le vin accessible à tous et pour tous et faire évoluer les goûts des gens.
 

HTJ : Conseilleriez-vous à un jeune de  devenir Sommelier ?

Tom : Totalement