Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

12/06/2015  -

Les mesures choisies  par Laurent Fabius pour développer le tourisme à l'horizon 2020 : 


Le conseil de la promotion du tourisme a rendu ses conclusions le 11 juin,  à cette occasion,  Laurent Fabius a fait part des nouvelles mesures et notamment de  la création d’un fonds d’investissement doté de plusieurs centaines de millions d’euros, afin d’améliorer l’attractivité de la France.

Ce fonds sera constitué à l’automne par la caisse des dépôts et consignation, avec l’aide du commissariat à l’investissement, et de la Banque publique d’investissement (BPIFRANCE).

Les différentes actions préconisées partent d’un constat : avec  83,7 millions de touristes, la France bien qu’elle reste la première destination mondiale avec un nombre total de nuitées qui a même  progressé de 2 % en 2014, perd du terrain dans les classements notament parce que l'indice  de satisfaction des visiteurs étrangers est assez mitigé.

L’objectif étant d’atteindre 100 millions de touristes en 2020 et d’augmenter les revenus de ce secteur très stratégique pour le développement de notre économie, puisqu’il représente 7 % du PIB et plus de 2 millions d’emploi !

Voici quelques unes des mesures envisagées, en dehors de la création du fonds d’investissement :
-          Améliorer l’accueil dans les aéroports, faciliter l’obtention de visas, mettre en place une campagne de communication sur l’hospitalité française, rendre plus accessibles les procédures de détaxe

-          Promouvoir certaines destinations à très forte notoriété

-          Développer les technologies numériques avec la couverture à très haut débit des principales zones touristiques , la refonte du portail de promotion touristique, la mise en application du contrat de mandat entre hôteliers et grandes centrales de réservation et la suppression de la clause de parité tarifaire.

-          Le renforcement de la formation professionnelle, notamment pour  l’enseignement des langues étrangères, les formations visant la qualité du service, le développement de la formation en ligne et de MOOCS, la création d’une structure permettant une meilleure visibilité de l’offre de formation

-          la création du fonds d’investissement qui permettra entre autre aux hôteliers, restaurateurs et propriétaires de bars/cafés d’emprunter pour  financer leurs  travaux de rénovation et  s’adapter aux normes qui leur sont imposées. Il devrait aussi permettre de diversifier l’offre hôtelière dans les sites d’œnologie.

-          la mise en avant de la diversité des produits et des territoires, avec  « la journée des patrimoines » (incluant la gastronomie), la poursuite de l’opération « Goût de France », la mise en place d’une plus grande transparence des classements internationaux …