Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

19/07/2016 - 

Pourquoi devenir Réceptionniste d'hôtel ?

Renaud HOUEL, vous êtes Réceptionniste au sein de l’Hôtel Thalazur les bains, à Cabourg et vous avez accepté de nous parler de votre métier au quotidien
 

HTJ : Comment devient-on Réceptionniste ?

R.H : Pour ma part, via l'alternance. En effet, après une Mention Complémentaire BARMAN et un BTS Hôtellerie-Restauration, j'ai décidé d'achever mes études par une Licence en Gestion Hôtelière. Cette formation d'un an me semblait être un véritable atout pour occuper plus tard, comme je le souhaite, des fonctions de direction dans un hôtel.
 

HTJ : Pourquoi avez-vous choisi de devenir Réceptionniste ?

R.H : Pour le contact avec la clientèle, le côté commercial (la négociation notamment), la polyvalence (dans l'hôtel Thalasso 4* où je travaille, il m'arrive d'endosser le rôle de concierge, équipier, serveur, night audit, taxi, valet de chambre, gouvernant...) les conditions de travail (moins d'usure physique qu'en salle par exemple, et pas d'horaires en coupure comme en cuisine...), l'aspect "Gestion" (yield management, objectifs de remplissage, prix moyen...) et les perspectives d'évolution. 
 

HTJ : Comment se déroule une journée « type » dans votre métier ?

R.H : Tout commence par une prise de contact avec le collègue présent précédemment (prise d'informations importantes, bilan sur son shift etc.). Après, gestion des dossiers en attente. Ensuite trois canaux d'informations nous sollicitent : les demandes par mail, les demandes par téléphone et les demandes en face à face à la réception. A cela, il faut ajouter les Check in et les Check out. En fin de service nous contrôlons la caisse.
 

HTJ : Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez au quotidien ?

R.H : Les clients difficiles... Trop impatients, en colère, parfois de mauvaise foi, ils nous en font voir de toutes les couleurs !
Il y a aussi d'éventuels soucis techniques qui peuvent poser problème et nuire à l'image de l'hôtel. Car même en 4*, nous ne sommes pas à l'abri d'une fuite, d'une panne, d'un dysfonctionnement. Il faut alors être très réactif et trouver une solution.

 

HTJ : Quel est votre meilleur souvenir (professionnel) ?

R.H : C'est de voir dans les yeux de mes clients cette petite lueur qui indique qu'on a parfaitement fait le job (qu'il s'agisse d'une demande en mariage bien organisée, ou simplement d'un accueil chaleureux !). Je peux aussi évoquer ma grande satisfaction après mon embauche en CDI à l'issue de l'obtention de mon diplôme. 
 

HTJ : Que conseilleriez-vous à un jeune qui souhaite devenir Réceptionniste ? 

R.H : Avoir à l'esprit l'importance du savoir être. L'utilisation d'un logiciel, l'anglais, les procédures, tout cela s'apprend. Mais le sourire, la courtoisie, la ponctualité, la bonne présentation, la culture générale, la relation client, la curiosité, le professionnalisme etc... c'est 80% du job !