Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

25/04/2016 –

Rencontre avec un Maître d’hôtel -

Bonjour Jérémie BOUKOUAR vous êtes Maître d'hôtel au sein du Groupe Barrière, vous avez accepté de répondre à nos quelques questions :

HTJ : Comment devient-on Maître d'hôtel ?

J.B : Il n'existe pas de diplôme de Maître d'hôtel proprement dit. On le devient en montant les échelons en interne.
Il est souhaitable d'avoir un diplôme de serveur, après une une formation hôtelière,  pour avoir tôt les bons réflexes.
Cependant il est possible,  en fonction de son entreprise,  d'être formé "sur le tas".
On devient Maître d'Hôtel en faisant ses preuves en tant que commis puis chef de rang.

 

HTJ : Pourquoi avez-vous choisi de devenir Maître d’hôtel ?

J.B : J'ai choisi ce métier pour allier ma passion pour le vin et la gastronomie. Au départ j’étais  Sommelier, mais  mon entreprise ne pouvait plus me proposer un poste en sommellerie,  du fait de la fermeture de son restaurant gastronomique.
J'ai donc dû me reconvertir pour rester dans le groupe et passer Maître d'Hôtel  dans le restaurant traditionnel.
Mon expérience et mes connaissances en vin étaient un plus,  qui ont fait la différence lors de mon recrutement.
 

HTJ : Comment se déroule une journée « type » de Maitre d’hôtel ?

J.B : La journée commence par le côté administratif.
Il faut analyser l'activité de la semaine, la fréquentation de l'Hôtel pour mieux adapter le planning et organiser le service en conséquence.

Ensuite il faut contrôler les commandes de vin, boissons, et autre consommables pour répondre à la demande.
Un point sur les réservations doit être fait pour "monter" le restaurant en fonction de tables réservées.

Pendant le service le Maître d'Hôtel est responsable de la qualité de la salle.
Il doit donc superviser les commis et chefs de rang tout au long du service.
Le Maître d'Hôtel prend les commandes, demande au commis de servir les boissons,  le pain et le beurre et s'assure que les chefs de rangs procèdent bien au suivi du service (annonce des plats, réclame des entrées, plats, desserts...)

Le Maître d'Hôtel doit avoir une vision large de la salle pour voir chaque détail et réagir si besoin, il doit passer de table en table pour s'assurer que tout va bien pour les clients. En fin de service il doit faire les additions et accompagner le client vers la sortie avec un petit mot pour fidéliser la clientèle.

Quand les clients sont partis le Maître d'Hôtel supervise le dressage pour les petits déjeuners du lendemain,  en fonction des réservations et de la fréquentation. Il fait la caisse,  passe les commandes et gère le planning de ses collaborateurs.
 

HTJ : Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez au quotidien ?

J.B : Le management n'est pas une science facile, il faut s'assurer que chaque employé soit bien à sa place et la gestion de conflits est souvent cause de problèmes en interne.
Les plaintes clients sont aussi des difficultés récurrentes ainsi que la gestion des heures de travail en rapport avec la législation.
 

 HTJ : Quel est votre meilleur souvenir (professionnel) ?

J.B : Un de mes meilleurs souvenirs a été de servir une grande star de cinéma Hollywoodien qui avait privatisé le restaurant. Cela reste un souvenir mémorable avec une discussion sur le vin qui a duré longtemps et un grand moment quand  notre client m'a invité à déguster son Saint-Julien et à le commenter pour lui.
 

HTJ : Que conseilleriez-vous à un jeune qui souhaite devenir Maître d’hôtel ? 

J.B : Faites ce métier par passion, ne pensez pas à l'argent mais au plaisir de faire plaisir.
C'est un métier difficile et très prenant, pas évident d'allier une vie de famille et ce métier, mais pas impossible.
Faites vos preuves et le travail paye par la suite.



Les offres d'emploi Maître d'hôtel en ligne