Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

05/08/2016 - 

Quel stage choisir quand on est étudiant en hôtellerie ?

Clément Perot-Marconie étudiant  à l’Ecole Supérieure Internationale de Savignac nous parle de son stage de fin de 1ère année de MBA,  au Sofitel Bali Nusa Dua Beach Resort

HTJ : Comment avez-vous obtenu ce stage de Management Trainee en Rooms Division ?

C.P-M : À la suite de ma première année de MBA in Hospitality Management que j'ai effectuée à l'École Supérieure Internationale de Savignac, je me devais de réaliser un stage en management d'une durée de six mois consécutifs. J'ai décidé de concentrer mes recherches sur la région Asie-pacifique, dans la catégorie upscale au sein d'une chaîne internationale.

Après avoir reçu et trouvé plusieurs offres, mon choix s'est porté sur le Sofitel Bali Nusa Dua Beach Resort situé sur l'île de Bali, en Indonésie. Le poste, les missions et les projets proposés étaient à la hauteur d'un stage de fin d'études en MBA. De plus, et au regard de mes précédentes expériences professionnelles réalisées en France, aux Pays-Bas ou encore en Angleterre, ce poste de Management Trainee en Rooms Division (stage Responsable hébergement) semblait être une réelle opportunité que je me devais de saisir.

 

HTJ : Pourquoi avez-vous décidé de vous orienter vers les métiers de l’hôtellerie ?

C.P-M : Le métier d'hôtelier est avant tout une passion du service et de l'excellence que je souhaite offrir à mes hôtes. Après avoir travaillé au Ritz Paris à l'âge de 14 ans dans le cadre du stage d'observation que tout élève de collège se doit de réaliser, il m'a paru évident que c'est l'industrie dans laquelle j'allai m'épanouir, tant professionnellement que personnellement.

Le département de l'hébergement est celui dans lequel je retire le plus de plaisir et d'envie au travail. Me lever chaque matin n'est en aucunement une contrainte car toutes les journées sont différentes et pleines de surprises. Le contact client permet de rencontrer de nombreuses nationalités favorisant l'ouverture d'esprit et c'est vraiment cela que j'apprécie.

 

HTJ : Comment se déroule une journée « type » dans votre métier ?

C.P-M : Une journée type est difficile à relater tant les journées sont différentes les unes des autres et les shifts de travail également. Une journée type peut commencer à 8h00 avec la préparation de la journée et de l'administration quotidienne, suivi d'un briefing du département à 9h30 où l'on met en lumière les points importants. S'en suit des opérations et des rushs où l'on se doit d'être sur le terrain avec les équipes.

Dans l'après-midi, si les opérations nous le permettent, nous pouvons alors travailler sur nos projets individuels pour mettre en place de nouveaux produits, services, formations ou encore procédures. On en profite également pour préparer les arrivées du lendemain et les différentes actions à prévoir en amont. Puis, nous terminons la journée par un débriefing de celle-ci. Toutefois, nous ne comptons pas nos heures et travaillons jusqu'à ce que toutes les tâches soient terminées.

 

HTJ : Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez au quotidien ?

C.P-M : Je parlerais plutôt de challenges. En soit, il faut apprendre à travailler avec des collègues qui n'ont pas la même culture que nous et parfois la même manière de travailler. De plus, même si tout le monde parle parfaitement anglais, des barrières de langues peuvent apparaître. Les responsabilités sur les épaules des Management Trainees (stagiaires en Management) peuvent être importantes tant nos supérieurs nous font confiance et nous offrent l'opportunité d'être impliqués dans des projets stratégiques. 
 

HTJ : Quel est votre meilleur souvenir (professionnel) ?

C.P-M : ils sont nombreux, mais je me souviendrai toujours de clients australiens m'attendant dans le lobby de l'hôtel pour me remercier d'avoir contribué à faire de leur séjour les plus belles vacances en famille qu'ils aient partagées.
 

HTJ : Que conseilleriez-vous à un jeune qui démarre ses études en hôtellerie ? 

C.P-M : Je lui conseille de profiter de ses études pour réaliser au moins un de ses stages à l'étranger car j'en ai retiré une expérience complète, enrichissante et valorisante. Sortir de sa zone de confort est important pour évoluer et apprendre tant sur soi  que sur les autres.