Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

13/03/2017 –
 

Témoignage d’un Commis de Salle dans un Palace parisien.

 Bonjour Simon Chevaux, vous êtes Commis de Salle au sein du restaurant l’Oiseau Blanc au The Peninsula Paris,
 

HTJ : Pouvez-vous nous décrire votre activité en quelques lignes ?

S.C : Je suis Commis de salle au sein du restaurant l’Oiseau Blanc de The Péninsula Paris. Je mets en place la salle, je suis responsable des offices (caféterie, plonge,) et je suis l’intermédiaire entre la Cuisine (Chef Sydney Redel) et la Salle du restaurant.
Je m’occupe également de l’envoi des plats plus communément appelé le « RUN » et j’assiste également le chef de rang ou et le maitre d’hôtel en salle ; et pour terminer en fin de service, je remets en place la salle, ainsi que les offices pour le service suivant.

 

HTJ : Est-ce difficile de se faire une place de Commis de Salle ? Comment y êtes-vous parvenu ?

S.C : Oui je trouve qu’il est difficile de se faire une place de Commis car il faut être polyvalent, rapide, avoir un bon sens de la communication avec la salle mais également avec la cuisine. Tout le service repose sur la base qui est le Commis de salle, car si les plats ne sortent pas assez vite ou s’il manque une saucière ou autre chose, le service ne se déroulera pas dans de bonnes conditions et le client pourra s’en apercevoir,  ce qui n’est pas normal dans un tel établissement.
 
J’ai réussi à prendre ma place car notre chef est très pédagogue et à l’écoute, j’ai aussi une bonne résistance morale et physique (je suis assez tonique). Durant mes stages et mes études, j’ai appris la rigueur, la rapidité ce qui m’a beaucoup aidé pour mon premier grand poste en CDI. J’ai également un bon sens de la communication ce qui est primordial dans notre métier.

 

HTJ : Quel est le principal défi de votre métier ?

S.C : Le principal défi de mon métier est la satisfaction du client, c’est-à-dire que le client doit passer un très bon moment au sein de The Péninsula Paris l’Oiseau Blanc, il faut qu’il soit subjugué par la vue époustouflante sur les toits de Paris, ainsi que sur la Tour Eiffel, la Sacré Cœur et la Tour Montparnasse, mais surtout que le client vive une émotion remarquable tant au niveau de la cuisine du chef,  que du service, ce qui nous apporte une grande satisfaction au départ des clients.
 
 

HTJ : Parmi vos différentes expériences, quelle est celle qui vous a le plus appris ?

S.C : Parmi mes quelques expériences, j’ai énormément appris au Relais &Châteaux Le Mas de Pierre ***** à Saint Paul de Vence dans le sud de la France. J’ai passé les 4 mois de stage final du BTS Hôtellerie Restauration option B, où j’ai eu la chance de passer dans plusieurs services de cet établissement (Room Service, Restaurant, Bar, Assistant F&B et économe) j’ai ainsi eu une vue globale des différents métiers de la restauration, et un plus large éventail de connaissances.
 
 

HTJ : Quelles sont les qualités essentielles dans l'exercice de votre métier ? 

S.C : Les qualités essentielles pour ce métier sont :  l’écoute, la rigueur, avoir une bonne présentation, de la discrétion, une bonne mémoire, être souriant, être rapide, ordonné, méthodique et sérieux.
 

 

HTJ : Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui débute dans la profession ?

S.C : Mes conseils pour quelqu’un qui débute dans ce milieu sont de ne pas négliger ses études qui sont très importantes pour sa carrière future. C’est d’ailleurs grâce à mes études et à mes stages que j’ai pu rentrer au The Péninsula Paris. D’approfondir au maximum l’anglais et d’autres langues. Il faut être motivé, passionné, car c’est un métier dur ! mais tellement enrichissant que cela en vaut la peine. Il faut également être à l’aise dans le milieu du luxe ce qui n’est pas forcément facile quand ce n’est pas votre milieu. Egalement être polyvalent car c’est le « b.a.-ba » dans notre métier.