Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

15/06/2017 -

Les touristes chinois : une cible pour le tourisme en France

En 2016 plus de 135 millions de touristes chinois ont voyagé dans le monde et le marché  est estimé à 275,2 milliards d’euros.
Chaque année le tourisme chinois augmente de 20 % - En 2017, il y a eu 6,5 millions de voyageurs  pour le nouvel an chinois.

La France est la 1ère destination des touristes chinois venant sur le vieux continent avant l’Allemagne et l’Espagne.

L’Institut de Recherche du Tourisme de Chine (COTRI) rappelle que la plus grande partie des touristes chinois qui voyagent en Europe ou aux Etats-Unis font partie de l’élite chinoise avec de hauts revenus. Le revenu moyen annuel des Chinois qui voyagent à l'étranger est de 16.670 euros. Quant à la classe moyenne, elle va se diriger vers des destinations moins couteuses, moins éloignées (le Japon, la Malaisie et Singapour) et ne nécessitant pas forcément un passeport ou un visa, comme c’est le cas pour Hong-Kong et Macau.

Nous savons aussi que les touristes chinois dépensent énormément pendant leur voyage. Ils vont ainsi choisir leur destination selon certains critères (loisir puis shopping) . Le panier moyen d'un touriste chinois en France est de 3400 euros.

Ils préfèrent les duty-free dans lesquels ils achètent des grandes marques sans les taxes, et les grands magasins.

Les grands magasins parisiens s'adaptent à ce marché : les Galeries Lafayette ont ouvert leur annexe... pour touristes chinois : on y trouve des panneaux de signalétique en mandarin, une sélection d’articles recherchés par les Chinois, des vendeurs asiatiques. Le duty-free des Galeries Lafayette a été inauguré le jeudi 16 mars dernier.

Des négociations sont en cours avec les grands magasins et les « grandes marques de luxe » pour que les clients puissent directement régler leurs achats physiques dans ces enseignes prisées des Asiatiques, avec leur téléphone.


Paris, très prisée des chinois : mentionnée 5 000 fois par jour sur les sites chinois, va toutefois devoir se battre pour accroitre le nombre de touristes chinois dans la capitale.

Pour info : 900000 touristes Chinois sont accueillis chaque année en Ile-de-France.
646 000 touristes sont hébergés en hôtel à Paris et en banlieue en 2016. Un chiffre en baisse de 13,4 % par rapport à 2015. Mais en décembre 2016, on a constaté une hausse de 40 %.

Depuis 2015, Paris souffre d’une mauvaise réputation entretenue par les images de touristes chinois dévalisés et agressés qui tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Il est urgent de réagir.

Plus généralement, en 2015, 2,2 millions de touristes chinois ont visité la France, un record. Ils ont été 400.000 de moins en 2016. Les reconquérir est devenu une priorité pour les professionnels du tourisme.


Comment faire en sorte que ce marché se développe et comment attirer plus de visiteurs chinois ?

 

Internet est un vecteur important pour attirer les touristes chinois en France. D’après une étude réalisée par hotels.com, 33 % des touristes chinois font des recherches en ligne pour choisir destinations et activités.

Le moteur de recherche le plus utilisé en chine est Baidu (80 % du marché) et Il est donc nécessaire d’être bien référencé sur Baidu. Pour cela Il faut opter pour un hébergeur local, car Baidu favorise les sites hébergés en Chine et   avoir un nom de domaine chinois (extension « . cn » ou « . com.cn »).

On estime que la moitié des visiteurs chinois sont des milléniaux, avant de choisir une destination, ils consultent les avis des internautes sur Dao dao .com et TripAdvisor version chinoise.

Ils utilisent aussi les réseaux sociaux : WeChat (messagerie instantanée – 690 millions d’utilisateurs actifs) , Sina Weibo (un mélange asiatique de Twitter et de Facebook qui compte 300 millions de membres actifs par mois), Qzone, QQ, Ren ren.

La Ville de Paris vient d'ailleurs de lancer un site en chinois sur le réseau Sina Weibo, le compte a été lancé en début d’année et vise à faire de la capitale la « première grande ville occidentale sur ce réseau.
 L’office de tourisme de Paris va ouvrir un compte Weibo et WeChat.

Les grandes agences comme Ctrip (géant chinois du tourisme) sont aussi des prescripteurs très importants.

Pour faciliter la venus de nos visiteurs chinois, il convient  d'augmenter le nombre de dessertes aériennes : l’Etat et Aéroport de Paris travaillent conjointement en ce sens dans le but de conserver notre première place en Europe.

De retour chez eux, les trois quarts des touristes chinois recommandent la destination "France" à leurs proches. Globalement, ils sont donc satisfaits. Surtout depuis qu’il y a davantage de commerces ouverts le dimanche et en nocturne.

Mais ils déplorent les vols et les agressions dont ils sont la cible, les grèves (à Air France ou dans les musées) et les débordements lors des manifestations. Ils critiquent aussi Paris pour son manque de propreté et pour l’accueil réservé aux touristes. La peur des attentats arrive très loin derrière les problèmes d’insécurité.

Il reste donc des efforts à faire …