Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

6/7/2014 -
 

Tourisme : un secteur très stratégique pour la France.

 En France, le secteur touristique représente plus de 7 % du PIB, c’est donc une des activités les plus créatrices de richesse, et par temps de crise, elle est d’autant plus précieuse pour le pays.
Ce n’est donc pas étonnant si, fin juin 2014, il a été défini par le gouvernement comme « un secteur stratégique pour la France ».

En effet, au terme des Assises du tourisme, Laurent Fabius entend utiliser les atouts solides de la France (richesse du patrimoine et des paysages, et savoir-faire) pour améliorer la santé économique du pays. 


Le tourisme doit rapporter plus :

 Le nouveau plan d’action pour le développement du secteur touristique est né du constat suivant : si la France est la première destination touristique au monde, elle n’est que la 3e à générer les recettes les plus importantes. Il faut donc voir comment créer plus de richesse par le tourisme, mais comment passer de 83 millions de touristes à 100 millions en France ? Pour ce faire, une trentaine de mesures sont attendues mais ne sont pas encore connues à ce jour. 

Elles se regroupent autour de 5 axes stratégiques : 

·         Le développement d'une offre touristique de qualité et diversifiée.
·         L'amélioration de l'accueil : revoir les prestations, faire de la qualité le fer de lance du tourisme en France.
·         Le développement du numérique : intégrer les nouvelles technologies
·         Le renforcement de la formation : faciliter l’accès des jeunes aux formations dans le tourisme et développer davantage la formation continue.
·         L'accès aux vacances, y compris des ménages les plus modestes : si plus de gens partent en vacances, il y aura plus d’argent généré. 

 

Une bonne nouvelle pour l’emploi :


 Actuellement, le tourisme compte 800 000 salariés et plus de 2 millions d’emplois directs et indirects (des serveurs, aux cuisiniers, en passant par les femmes de chambre, les fournisseurs, les prestataires, pour ne citer qu’eux), on comprend l’importance vitale du tourisme sur le marché de l’emploi français, récemment pointé du doigt par une nouvelle hausse du chômage.
 
Si le projet du gouvernement est bien mis en place, cela signifie qu’il y aura de façon mécanique une augmentation des besoins du secteur et donc la création de nombreux emplois dans l’hôtellerie, la restauration, l’animation mais aussi les loisirs. C’est donc une excellente nouvelle pour un certain nombre de personnes :
 
·         Les étudiants en recherche de stage ou d’alternance pendant des formations dans le tourisme. Pour commencer les recherches, rendez-vous par exemple sur Direct Etudiant, Emploi Alternance, ou Aidostage.
·         Les jeunes à la recherche d’un job d’été
·         Les demandeurs d’emploi (anciens salariés du tourisme ou en reconversion professionnelle)
·         Les salariés qui souhaitent donner un nouveau souffle à leur carrière
 
En plus de valoriser le secteur du tourisme, ces nouvelles mesures vont aussi redonner leurs lettres de noblesses à de nombreux métiers (de l’hôtellerie à la restauration) qui participent au rayonnement de la France dans le monde. Pour montrer que le gouvernement est cohérent, Laurent Fabius a annoncé qu’il y aurait une conférence annuelle sur le tourisme pour suivre l’application et les résultats des mesures. La première est attendue courant 2015.