INFO.TPL

Quelles perspectives pour le tourisme en 2017 ?

Le tourisme en France a lourdement subi l’impact des attentats de novembre 2015 et de juillet 2016. Le CRT (Comité Régional du Tourisme) d’Ile de France parle même d’une baisse sans précédent depuis 2010.  A Paris - 6% de fréquentation touristique en 2016, sur la côte d’Azur une baisse de 10 % a été constatée et une chute du chiffre d’affaires de 20 à 25 %.

C’est principalement la venue des touristes étrangers (-10 %) : en particulier les russes (-65,5 %), selon l’observatoire de l’office de tourisme et des congrès de Paris,  et les japonais (-46,9 %) qui a chuté.  Le tourisme français, n’a chuté que de 2 %.

Petite satisfaction : le tourisme d’affaires a, lui, soutenu l’activité avec +28% de nuitées à fin 3ème trimestre 2016 par rapport à 2015.

Du côté de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) on considère que les attentats ne sont pas les seuls responsables de cette baisse : la concurrence de sites du type Airbnb, les manifestations violentes du printemps et une mauvaise météo ont aussi eu un impact négatif sur le Tourisme.

Bref, bien que la France reste une destination très prisée, la relance de l’activité prend du temps.

L’état a mis en place un plan de relance permettant de penser que la fréquentation touristique à Paris va retrouver, au 1er semestre 2017, son niveau d’avant les attentats. Les professionnels du tourisme, eux, sont moins optimistes et considèrent n’avoir aucune visibilité sur les mois à venir.

 Malgré tout, selon une étude faite Par Michael Page, le tourisme, en pleine mutation structurelle, continue de recruter. Les grandes chaines internationales, comme les hôteliers et/ou restaurateurs indépendants recherchent des cadres aux profils polyvalents.

Les postes les plus recrutés sont : les postes de Direction, de marketing et de développement commercial, dans l’hôtellerie, tandis que dans la restauration les profils de Chef de Cuisine, sont très recherchés, ainsi que les chefs de partie (en cuisine) et les postes de Chef de Rang et Maîtres d’hôtel, pour le service en salle.

 Les rémunérations sont relativement stables, mais, toujours selon Michael Page, les acteurs du secteur de l’hôtellerie et du tourisme sont plus réceptifs aux attentes des candidats surtout si ceux-ci savent prouver leur valeur ajoutée.
Les tableaux suivants, issus d’une étude du Cabinet Michael Page montrent les tendances de la rémunération des cadres : Les rémunérations présentées sont des rémunérations annuelles brutes fixes en milliers d’euros et sont indiquées selon le nombre d’années d’expérience pour des postes situés en région parisienne.
Les évolutions des tendances salariales sont illustrées à la hausse, stables ou à la baisse dans la colonne TREND.
































Tableaux issus de l'Etude Rémunérations 2017 Page Group 
 

Ecrit le 21/12/2016