Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

20/09/2016 - 

Les Trophées Le Chef : Incontestable reconnaissance des chefs par les chefs !

Loin de tout classement subjectif, les Trophées Le Chef sont les seuls prix décernés par les chefs à leurs pairs. Les titres de Chef de l’Année, Pâtissier de l’Année, Sommelier de l’Année et (nouveau cette année !) Prix du Service sont incontestablement devenus une référence prestigieuse dans le monde de la gastronomie. 6000 personnes sont appelées à voter, parmi lesquelles chefs, pâtissiers, sommeliers et maîtres d’hôtel, pour élire les personnalités les plus représentatives de la gastronomie française.

2016 : Les 30 ans du magazine Le Chef et la 30ème édition du Chef de l’Année
Cette année encore, des femmes et des hommes d’exception ont été récompensés car ils ont le mieux représenté leur profession pendant l’année qui s’est écoulée.

 Après avoir obtenu une troisième étoile au Michelin en février dernier, Christian Le Squer du Cinq (Hôtel George V) à Paris est aujourd’hui sacré par ses pairs Chef de l’année 2016.
Le prix du Pâtissier de l’année revient à Nina Métayer (Le Grand Restaurant, Paris), le Sommelier de l’Année est Baptiste Cavagna (La Pyramide à Vienne (38)), et le premier Prix du Service, élu par ses pairs, est attribué à François Pipala, maître d’hôtel du Restaurant Paul Bocuse à Collonges au Mont dOr (69).

 

Les portraits :


Chef de l’Année : Christian Le Squer (Le Cinq, Paris)

Après sa formation à l’école hôtelière de Vannes et son arrivée à Paris à l’âge de 18 ans, Christian Le Squer a tout eu, tout vu, tout goûté. 

Chez Taillevent, au Divellec, au Ritz ou au Lucas Carton, il apprend les bases de son art, les notions essentielles du management et le sens de la créativité.  En 1996, à 34 ans seulement, il décroche une première étoile lorsqu’il officie en tant que chef au Café de la Paix, près de l’Opéra, puis une deuxième deux ans plus tard. Viennent ensuite les années Ledoyen où il tutoie les sommets, les trois étoiles et les récompenses.

En 2014, son virage est spectaculaire. En signant pour le Four Seasons Hôtel George V, il doit répondre à deux objectifs fixés par son propriétaire : décrocher l’étoile manquante (le Cinq obtient sa 3ème étoile en 2016) et développer son image numérique. Concernant ce secteur, le quinquagénaire l’admet bien volontiers : « Il a fallu apprendre un nouveau métier. Tous les jours, je consacre près d’une heure aux réseaux sociaux. » À travers ce changement d’image, Christian Le Squer se révèle être un fin communiquant hyper connecté qui n’a qu’un seul but : transmettre la vision de sa cuisine et son identité.

  
Pâtissière de l’Année : Nina Métayer (Le Grand Restaurant, Paris)

C’est après l’obtention d’un bac littéraire que Nina Métayer décide de devenir boulangère et effectue une formation en alternance à La Rochelle.

Après avoir obtenu son CAP, elle part pour l’Australie en 2008 où elle travaille pendant 6 mois dans une boulangerie-pâtisserie française. La jeune professionnelle apprend ensuite la pâtisserie de restaurant.

Elle revient en France en 2010 pour réaliser une mention complémentaire pâtisserie à l’école Ferrandi. Nina Métayer intègre l’année suivante les cuisines de l’Hôtel Meurice**. Sous les ordres de Camille Lesecq, elle commence en tant que commis avant de devenir demi-chef de partie pâtisserie.

En 2013, elle est embauchée au  Raphaël, où elle devient chef pâtissière au bout de quelques mois. En septembre 2015, Nina Métayer s’est lancée dans une nouvelle aventure, en devenant la chef pâtissière du nouvel établissement de Jean-François Piège : Le Grand Restaurant**.

 
Sommelier de l’Année : Baptiste Cavagna (La Pyramide, Vienne)

Baptiste Cavagna a été formé au Relais & Châteaux Bernard Loiseau** à Saulieu.

Il est aujourd’hui le chef sommelier de La Pyramide, restaurant doublement étoilé à Vienne.

Il se passione pour les vins de Porto et propose en salle une ouverture des bouteilles au feu, une technique très appréciée des clients.

 

 
 

 Prix du Service : François Pipala (Paul Bocuse - Collonges au Mont d'Or)


Au mois de mars 2016, François Pipala a soufflé sa trentième bougie à l’Auberge du Pont de Collonges.

Cet anniversaire symbolise le lien unique qui existe entre François Pipala et Paul Bocuse.

Né en Anjou, il baigna dans l’univers de la cuisine grâce à ses grands-parents paternels. Depuis 1986, il évolue dans le célèbre restaurant triplement étoilé et dirige de main de maître les 26 membres de la brigade de salle.

En 1993, devant la volonté farouche de Monsieur Paul, il a passé et remporté la première édition du MOF Maître d'hôtel du service et des Arts de la Table.
 

  

Espoir de l’Année 2016 délivré par le plus beau jury de France : Yann Maget (Restaurant Kei - Paris)

Quelques heures avant l’annonce des Trophées Le Chef, s’est déroulé le concours de l’Espoir de l’Année 2016 à l’école Ferrandi.

Il récompense Yann Maget, ( 27 ans) le second de cuisine chez Kei qui a su convaincre un jury placé sous la présidence de René et Maxime Meilleur, chefs de l’année 2015, de 10 chefs étoilés en dégustation (tous anciens élus chefs de l’année) et 1 chef étoilé en travail,

avec :
Plat : Ballotine de lapin aux cèpes, tortilla de polenta, côtelettes aux herbes, jus corsé
Dessert : Chocolat croustillant, fraîcheur de myrtilles

La composition du jury :

Présidents du jury : René et Maxime Meilleur, La Bouitte (73)
Jurys dégustation : Eric Frechon, Le Bristol (75) – Alain Dutournier, Le Carré des Feuillants (75) – Michel Trama, Les Loges de l’Aubergade – Régis Marcon, Restaurant Régis et Jacques Marcon (43) – Michel Bras, Le Suquet (12) – Gilles Goujon, L’Auberge du Vieux Puits (11) – Emmanuel Renaut, Le Flocon de Sel (74) – Jean-François Piège, Le Grand Restaurant (75) - Yannick Alleno, Pavillon Ledoyen (75)
Jury travail : Mathieu Guibert ancien lauréat Espoir de l’Année 2008