Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

YIELD MANAGER25/08/2015 - 

Les missions d'une Assistante de Direction et Yield Manager : 

Bonjour Aline Pires, vous êtes  Assistante de Direction et Yield Manager   au sein de Hôtel La Cordée des Alpes**** Luxe – à Verbier, en Suisse et vous avez accepté de nous parler de votre métier au quotidien
 

HTJ :       Comment devient-on Assistante de Direction et Yield Manager dans un hôtel de luxe ?

AP : Je suis arrivée dans l'hôtellerie par hasard en tant que réceptionniste pour l'ouverture d'un 5*. Puis, j'ai gravi les échelons en montrant ma motivation, mon efficacité et mon envie d'apprendre. Il faut ensuite avoir la confiance de son General Manager pour avoir des postes à responsabilité.
 

HTJ :       Quelles sont vos principales missions en tant que Assistante de Direction et Yield manager ?

AP : J'en ai beaucoup! Pour être synthétique, je dirais :
Être très affutée au niveau Yield (tarification) car cela va définir le taux de remplissage de l'hôtel.
Gérer les employés Housekeeping, Spa, Réception et Conciergerie.
Veiller à ce que les critères du luxe soient respectés.
M'assurer du bien-être de nos clients.
 

HTJ :       Pourquoi avez-vous choisi d’occuper un poste à responsabilité dans l’hôtellerie ?

AP : C'est un métier sans routine, le milieu du luxe est très exigeant donc on doit toujours donner le meilleur. L'avantage est aussi de pouvoir trouver un poste partout dans le monde.
 

HTJ :      Qu’est-ce qui vous semble le plus difficile à gérer dans votre vie professionnelle ?

AP : L'équilibre entre vie professionnelle et personnelle. On fait beaucoup d'heures et souvent on a un rythme très différent de nos amis et famille. On travaille le weekend et les vacances.
 

HTJ :       Qu’est-ce qui vous rend fière et vous donne satisfaction ?

AJ : Je suis très fière de voir que notre hôtel est le 1er sur Trip Advisor, que nous avons en 3 saisons près de 200 « repeat guest » pour 32 chambres. Je suis satisfaite quand les clients repartent avec le sourire.
 

HTJ :      Que diriez-vous à un jeune qui souhaite travailler dans l’hôtellerie de luxe ?

AP : En cette période où le taux de chômage est élevé, je dirai que c'est une branche ou l'on peut toujours trouver un emploi. Par contre, nos métiers sont souvent mal rémunérés pour le grand nombre d'heures que l'on fait. Le fait de faire des saisons est incontournable mais il faut bien se renseigner sur son employeur et les conditions.