INFO.TPL

Audrey, DRH, nous parle de son métier :


Audrey Christophe, vous êtes Directrice des Ressources Humaines au sein de : Royal Champagne Hôtel & Spa et vous avez accepté de nous parler de votre parcours - 
 

HTJ : Pouvez-vous vous présenter et présenter votre établissement ?

A.C : Je m’appelle Audrey CHRISTOPHE, j’ai 30 ans, et je suis en charge des Ressources Humaines pour le Royal Champagne Hôtel & Spa, hôtel 5 étoiles et restaurant étoilé au Guide Michelin, représenté par une centaine de collaborateurs.

Le Royal Champagne Hotel & Spa a fait l'objet d'une rénovation complète et réinterprète aujourd’hui l'art de vivre au cœur des vignobles champenois. L'hôtel de 49 chambres propose une aile contemporaine adossée à la bâtisse originale, un ancien relais de poste datant du 19ème siècle. Situé sur un site classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, le Royal Champagne se fond dans l'harmonieux paysage champenois et dote la région d'un Spa d'exception et d'un nouveau restaurant gastronomique orchestré par un chef talentueux, Meilleur Ouvrier de France.


HTJ : Quel a été votre parcours ? Est-ce difficile de devenir Directrice des Ressources Humaines ?

A.C : Ce n’est pas si difficile mais il faut beaucoup de persévérance !
Je me suis tout d’abord orientée dans l’hôtellerie restauration car je vouais une véritable passion pour la gastronomie. J’ai effectué un BTS hôtelier puis une licence en management, avant de partir plusieurs mois au Royaume-Uni pour parfaire mon anglais. C’est en rentrant de l’étranger que j’ai décidé de reprendre un master dans le management hôtelier, avec une spécialisation Ressources Humaines.
Après mes stages de fin d’étude, j’ai intégré l’équipe Ressources Humaines d’un hôtel 5 étoiles Relais & Châteaux d’une centaine de collaborateurs. J’étais alors Assistante RH et j’épaulais la DRH dans ses missions quotidiennes. Suite à son départ de l’entreprise 2 ans après, j’ai eu la chance d’accéder à ses fonctions grâce à la confiance du Directeur Général. Quelques années plus tard, j’ai eu cette belle opportunité de participer à une ouverture d’hôtel au Royal Champagne, et de créer à partir d’une page blanche, une réelle stratégie ressources humaines qui correspondait à mes valeurs.


HTJ : Quelles sont les principales difficultés rencontrées dans votre métier ?

A.C : Le métier de DRH est parfois méconnu et souffre de quelques préjugés. Nous sommes à la fois les personnes qui sont garantes des bonnes conditions de travail, du bien-être des collaborateurs, et pourtant nous sommes souvent considérés à tort que comme ceux qui sanctionnent.
Au quotidien, les principales difficultés sont liées au recrutement, car l’hôtellerie restauration souffre d’une pénurie de talents, et notre rôle est de fidéliser au maximum nos équipes afin qu’ils ne partent pas à la concurrence.
La formation est également un des enjeux car les entreprises ont de moins en moins de financement et doivent pourtant former leurs équipes. C’est parfois un vrai casse-tête !


HTJ : Parmi vos différentes expériences, quelle est celle vous a le plus appris ?

A.C : La plus enrichissante est sans conteste celle de participer à la pré-ouverture d’un hôtel. Car tout est à construire, tout le personnel à recruter, à former, et ériger des conditions de travail favorables. Un challenge professionnel et une grande aventure humaine !
 

HTJ : Comment faites-vous pour attirer des talents au sein de Royal Champagne Hotel & Spa ?

A.C : Nous avons déjà une grille salariale avantageuse par rapport à la région, et nous nous positionnons dans la fourchette haute de rémunération des hôtels de luxe et palaces français. Mais le salaire ne fait pas tout ! Nous offrons aussi à nos équipes des avantages grâce au groupe Champagne Hospitality et nous favorisons une bonne communication et du lien social. Enfin, nous démarrons un projet de label avec la société « Great Place To Work » afin de mettre en avant nos bonnes conditions de travail dans l’optique d’attirer davantage de talents.

HTJ : Quel message faites-vous passer à vos candidats ?

A.C : Résolument, nous avons des valeurs de plaisir, de partage et de sincérité que nous souhaitons véhiculer dans nos recrutements. Oui l’hôtellerie restauration est un secteur assez dur, mais il existe heureusement des entreprises où l’humain est au cœur des priorités.

HTJ : Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui débute dans la profession ?

A.C : En deux mots : être persévérant ! Ne pas s’arrêter aux échecs. Les métiers de l’hôtellerie restauration sont à mon sens les plus beaux métiers du monde.
 

Zoom sur le métier de DRH
 

Ecrit le 27/02/2019