INFO.TPL

Les Brèves de Mars 19

Les Jobs d’été : il est temps de s’en occuper !

Zoom sur les jobs d’été : quels jobs ? où s’adresser ? quelles qualifications ?

Les lieux de vacances et les lieux touristiques sont à privilégier.
Les jobs ?
- plagiste, vendeur de plage
- réceptionniste à l’hôtel, dans les campings, dans les parcs de loisir
- animateur, moniteur sportif, dans les clubs et villages vacances ou dans les colonies de vacances
- agents d’accueil, chargé de billetterie ou responsable du vestiaire, dans les musées, châteaux …
- des jobs dans les trains : accompagnateur d’enfant, aide au déplacement des personnes âgées,
- serveur ou hôte d’accueil dans les bars, restaurants, cafés
- plongeur, commis en cuisine dans les restaurants
- animation, caravanier pour le tour de France
- vendeur, caissier dans les boutiques et grandes surfaces
 
Attention : certains jobs demandent une qualification particulière : BPJEPS pour les animateurs et moniteurs sportifs, diplôme de secourisme (PSC1, PSE1, PSE2…) ou de nageur sauveteur (BNSSA) nécessaire pour être surveillant de plage
 

Impact du Brexit sur les aéroports français 

Les aéroports français redoutent un « no deal » qui aurait pour conséquences en matière de droit de trafic :  un gel des fréquences et une perte de la connectivité. En effet, en sortant de l'Union européenne les compagnies britanniques pourraient perdre l’autorisation de faire du cabotage au sein de l'UE (droit ou privilège pour un transporteur d'un Etat d'assurer un service entre deux points situés sur le territoire d'un autre Etat.).

Or les compagnies EasyJet (britannique) et Ryanair (Irlandaise) assurent à elles seules près de 19 % du trafic français (domestique et international). En perdant leur droit d'opérer librement, elles priveront aussi un certain nombre d'aéroports français de ces connexions.
 Une sortie sans accord aurait également des conséquences sur les contrôles aux frontières et les modalités de traitement des flux de passagers et marchandises, avec tout ce que cela implique en termes d’investissements.
 
Enfin un no deal aurait des conséquences financières : Perte de revenus, hausse des prix des billets, des coûts de sûreté et de sécurité...
 

Préparer sa venue à un salon de recrutement

Les salons de recrutement sont l’occasion pour un candidat de rencontrer plusieurs employeurs, sur un même lieu et dans un temps limité.
Toutefois, pour que cette visite soit une réussite, il faut bien la préparer.

Voici quelques pistes :
- sélectionnez un salon dans le secteur qui vous intéresse. Il existe beaucoup de salons ou forums dans le domaine de l’hôtellerie-restauration, privilégiez ceux qui vous motivent le plus.
- se préinscrire pour éviter l’attente à l’entrée
- se renseigner sur les entreprises présentes et sélectionner celles chez qui vous voulez vous présenter
- étudier les postes proposés
- préparer des CV de bonne qualité à remettre aux employeurs rencontrés
- se présenter rapidement (un salon fonctionne sur le mode « speed dating » il convient donc de savoir être concis et convainquant
- avoir une tenue soignée, être souriant, serrer la main de son interlocuteur avec conviction et montrer sa motivation
- un salon est aussi l’occasion d’assister à des conférences, d’obtenir des informations sur les établissements (nom de la personne en charge du recrutement, projets de développement ou de créations de poste …),
- enfin vous n’aurez pas manqué d’obtenir les coordonnées de vos interlocuteurs et vous pourrez donc les contacter suite au salon pour suivre votre candidature !
 
 

Ecrit le 21/3/2019