INFO.TPL

Brèves du tourisme en 2020 :

Les 52 lieux touristiques à visiter en 2020, selon le New-York times :

Ce classement établi chaque année par les journalistes « voyage » du quotidien américain, et qui éveille toujours la curiosité des amateurs de voyage, propose cette année, en 1ère position,  une ville, qu’à priori on ne classerait pas dans les paradis,   …. Washington .

Voici les 5 premières destinations plébiscitées cette année :
1- Washington qui a vu sa culture cosmopolite se développer : la ville regorge de théâtres et de salles de concert où le jazz a prospéré . Washington est une ville où l’on mange bien : que ce soit dans ses restaurants étoilés ou dans des établissements plus jeunes et avant-gardistes avec une cuisine du monde bien représentée. 

2- Les Îles vierges britanniques – pour sa reconstruction après les ouragans Irma et Maria en 2017, 
 
3- Rurrenabaque au Nord-Ouest de la Bolivie, pour sa préservation des espèces menacées et son prix de meilleure destination verte des World Travel Awards 

4- Le Groenland où des bateaux de croisières écologiquement responsables proposent des excursions 
 
5- La région de Kimberley en Australie

A noter : Tokyo en 9ème position . Pour la France : 2 destinations : Paris qui n’apparait qu’en 31ème position (les gilets jaunes et l’incendie de Notre Dame y sont pour quelque chose) et Belle-Ile en Mer à la 45ème place !
L’an passé le journal plébiscitait 3 lieux pour la France : Lyon en 36ème position, Marseille en 39ème place et les iles de Tahiti en 52ème place.
 

Un bilan 2019 mitigé pour les musées parisiens :

Entre grèves des transports et gilets jaunes, le bilan 2019 de fréquentation des principaux musées parisiens est inégal :

Le Louvre, qui reste le grand vainqueur en termes de visites a reçu 9,6 millions de visiteurs, mais en baisse de 6% vs 2018.

Le musée d’Orsay avec 3,65 millions de visiteurs en hausse de 11% vs 2018. Deux expositions ont largement contribué à ce bon résultat : Le modèle noir de Géricault à Matisse (plus de 500.000 visiteurs), et l'exposition « Berthe Morisot » (413.000 personnes).

La cité des Sciences et de l’industrie est le 3ème musée le plus visité avec 2,37 millions de visiteurs en hausse de 8% vs 2018

Le centre Georges Pompidou avec 1,4 millions de visiteurs a enregistré une perte de 2% essentiellement due aux mouvements sociaux et aux difficultés dans les transports, contraignant l'institution à réduire ses horaires. 

Le musée de l'Armée aux Invalides, avec plus de 1,25 million de visiteurs, a vu ses visites augmenter de 3,6 % , et ce en grande partie, parce que la part des jeunes visiteurs a sensiblement augmenté.

Le musée du Quai Branly a reçu 1,11 millions de visiteurs, en baisse de 12 % vs 2018

Quand au petit palais, c’est le musée qui a connu la baisse la plus importante en 2019, 950 000 visiteurs – 21% vs 2018

Quand aux musées en région, ils ont semble-t-il moins souffert des grèves des transports qu’à Paris :
Au musée des Confluences à Lyon, les grèves n’ont quasiment pas eu d’impact sur la fréquentation ni sur le fonctionnement du musée.

Le Mucem de Marseille n’accuse pas non plus de baisse d’affluence notable car la desserte du musée par les transports en commun est assurée et permet aux habitants de se déplacer.
 
 

Ecrit le 14/01/2020