Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

11/08/2016 -

Airbnb constructeur d’hébergements ?

Airbnb, le géant de la location entre particuliers décide de diversifier son activité et se lance dans la construction d’une maison communautaire au japon.



Une conception différente du tourisme :

Joe Gebbia, co-fondateur d’Airbnb,  responsable du projet et créateur de la nouvelle division du géant californien baptisée : SAMARA, a fait le constat que certaines communes rurales, non dépourvues de charme aux yeux des touristes, ne disposent pas d’infrastructure hôtelière au goût du jour. Ces villages de campagne souvent délaissés par les jeunes au profit des grandes villes, pourraient, via le développement d’un tourisme local,  se redynamiser.
 
D’où l’idée de concevoir une offre touristique « différente » en développant des maisons communautaires, à mi-chemin entre l’auberge de jeunesse et l’hôtel,  au sein desquelles touristes et autochtones pourront se rencontrer. Ces bâtiments qui disposeront d’espaces collectifs pour les habitants et de chambres pour les touristes permettront « d’explorer  de nouvelles attitudes de partage et de confiance »
 

Le Projet de Yoshino :

C’est à Yoshino, petite ville du sud du Japon, située à une dizaine de km d’Osaka que verra le jour la Yoshino Cedar House, première construction de ce type.
La Commune qui a accueilli le projet à bras ouverts,  a offert le terrain. C’est un architecte japonais : Go Hasegawa qui a dessiné le bâtiment,  totalement intégré à l’habitat local, tout en bois de la région : le cèdre,  et des artisans locaux qui participent à sa construction.
Les pièces communautaires pour les touristes de passage et les habitants du village: cuisine, salon, salle à manger avec sa table de plus de 5 m de long, seront au rez-de chaussée. Les chambres et salles de bains pour les touristes seront à l’étage.
La Yoshino Cedar House devrait ouvrir ses portes en octobre prochain !


Un virage dans le modèle économique d’Airbnb ?

Si ce premier projet marche, Aibnb via sa division Samara,  pourrait développer le concept dans d’autres pays. La Chine, la Corée, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie ont déjà fait connaitre leur intérêt pour le projet.

Une bonne manière pour Airbnb de redorer son blason après une année où l’hostilité des professionnels du tourisme est montée d’un cran, où l’on reproche aux gains acquis via cette Sharing economy d’échapper à la fiscalité, où l’on déplore,  dans des villes comme  Paris, Barcelone, ou Berlin que l’offre de logements à la location pour la population locale,  se raréfie car trop d’appartements sont dévolus aux locations touristiques.

Même si il n’est pas question pour Airbnb d’abandonner la location de logements entre particuliers, cette nouvelle activité,  qui devrait permettre de créer une offre touristique bienfaitrice pour une économie en difficulté dans les zones rurales,  pourrait être un axe de diversification à développer pour la société californienne.