Spécialiste de l'emploi dans
l'hôtellerie, la restauration et les loisirs

 


 

 

 

tourisme en France26/02/2015 - 
 

Les chiffres du tourisme français en 2014,

un sujet d'inquiétude pour les professionnels :

L’Alliance 46-2 publie une note au sujet du tourisme en France en 2014 qui montre que la France perd des parts de marché par rapport aux autres pays européens, aux Etats-Unis et à la Thaïlande.

Alliance 46-2 regroupe 21 entreprises leaders dans l’industrie du tourisme telles que : ACCOR, CLUB MEDTERRANNEE, EUROS DISNEY, PIERRE et VACANCES, VIPARIS, SNCF, GALERIES LAFAYETTE, LA CAISSE DES DEPOTS ….

Son étude s’appuie sur les chiffres communiqués par l’OMT (Organisation mondiale du tourisme) et ne prend en compte que les 8 premiers mois de 2014, ces chiffres  sont donc susceptibles de varier, mais pas de manière significative, d’après Alliance 46-2, puisqu’ils prennent en compte la saison estivale.

Quoiqu’il en soit sur 10 ans la France affiche 13% de croissance du nombre  de touristes étrangers, contre 53% pour l’Allemagne, 32% pour l’Italie, 17% pour l’Espagne, et,  sur la même période,  la Thaïlande annonce une progression de 109%, la Turquie de 67%  et les Etats-Unis de 52% ! De plus :  la différence de performance entre la France et ses concurrents s’est accentuée en 2013 et au premier semestre 2014.

Si la tendance ne s’inverse pas la France pourrait perdre sa place de 1ère destination mondiale au profit des USA  qui ont reçu  74,8 millions de touristes étrangers  en 2014 (ils en avaient  49,2 millions en 2005)  pour 84,7 millions de touristes en France (nous en avions  75 millions en 2005).

Concernant Paris : la fréquentation touristique a légèrement baissé en 2014 : -0,8%  principalement due à une baisse de 1,2% de clients français, (contre 0,4% de clients étrangers).

Enfin les retombées économiques du tourisme sont décevantes en France: nos 84 millions de touristes génèrent 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires, tandis qu’en Espagne les 61 millions de touristes génèrent 61 milliards d’euros de CA !

Alors on doit légitimement se demander quelles sont les causes de cette stagnation ?
-          L’hôtellerie française est trop chère du fait des taxes, du coût du foncier, et des charges de personnel, du coup les touristes diminuent la durée de leur séjour : à budget égal, le visiteur reste 1 à 2 nuits de moins dans un hôtel français que dans un hôtel espagnol.  20% des touristes ne restent que 48 heures à Paris (le temps de voir la tour Eiffel et Eurodisney !)
-          Contrairement à la Grèce ou à l’Espagne la France n’a pas bénéficié du transfert des touristes qui ont délaissé l’Afrique du Nord, depuis les évènements politiques qui ont touché ces pays.
-          Les stratégies tarifaires et les opérations de marketing  visant à conquérir des parts de marché à l’étranger sont moins développées et agressives en France que dans certains autres pays  (Espagne, Turquie, Hongrie). En France, la clientèle reste donc trop franco-française, notamment dans certains hôtels ou campings de province.

Le tourisme : « cause nationale » avec des mesures pour la promotion de la gastronomie, l'amélioration de l’accueil dans les aéroports, l'amélioration des équipements et  des prestations, la sécurisation des zones touristiques, préconisées par Laurent Fabius, ainsi que la loi Macron avec  : la création de  « zones touristiques internationales" (ZTI), où les commerces pourront ouvrir tous les dimanches et également les soirs jusqu'à minuit, et de  "zones touristiques" ou "commerciales" où l'ouverture des commerces sera autorisée tous les dimanches , vont-elles permettre d’inverser la tendance et d’atteindre les  100 millions de visiteurs étrangers, en 2015, comme le souhaite notre ministre des affaires étrangères ?