INFO.TPL

21/09/2015 –

Rencontre avec Isabelle Fernandez, Gouvernante Générale -

Bonjour, Isabelle Fernandez, vous êtes  Gouvernante générale au sein de l’Ecole hôtelière de Lausanne et vous avez accepté de nous parler de votre métier au quotidien, ce dont nous vous remercions, 

HTJ : Comment devient-on Gouvernante générale ?

IF : En ce qui me concerne, j’ai découvert ce métier à 26 ans. A l’époque où, après avoir passé quelques années dans un service comptable, je m’étais rendu à l’évidence que je m’ennuyais beaucoup au travail ! J’ai donc arrêté ma carrière comptable et je suis d’abord partie en Angleterre pour y passer le First Certificate of English. En rentrant en France 6 mois plus tard, mon diplôme en poche, je ne trouvais toujours pas un métier qui me convienne.  Puis quelqu’un m’a parlé du Cours Hôtelier de Besançon, qui formait aux métiers de gouvernantes et de réceptionnistes. C’était le déclic… Je me suis formée au Cours Hôtelier de Besançon, puis j’ai démarré une carrière dans l’hôtellerie de luxe, à Londres.
 

HTJ : Quelles sont les missions d’une Gouvernante Générale ?

IF : Les missions d’une gouvernante générale sont très variées, et c’est ce qui me plait dans ce métier. La mission principale étant bien entendu, le maintien de l’établissement pour lequel vous travaillez en parfait état de propreté et de fonctionnement. Pour y parvenir, une gouvernante générale doit chaque jour  :  Organiser le travail de façon optimale selon les ressources dont elle dispose et le taux d’occupation de l’établissement – Gérer les plannings de travail – Recruter et former le personnel – Gérer son budget (Qui est l’un des plus gros budgets de l’hôtel) – Gérer les relations avec les entreprises extérieures, contrôler et organiser leur travail – Gérer les commandes de produits et de matériel – Encadrer, contrôler et motiver ses équipes – etc. Tout ceci pour atteindre le but ultime, qui est la satisfaction du client !
 

HTJ : Pourquoi avez-vous choisi cette voie ?

IF : Pour la diversité du travail, les possibilités d’évolution de carrière et le cadre de travail (j’ai la chance d’avoir travaillé dans des hôtels des « Palaces » magnifiques !)
 

HTJ : Qu’est-ce qui vous semble le plus difficile à gérer  dans le poste de Gouvernante Générale ?

IF : La gestion du personnel est parfois un peu délicate. Il faut faire preuve de compréhension, être diplomate, tout en demandant un résultat qualitatif toujours optimal sur le terrain.
 

HTJ : Quel est votre souvenir le plus valorisant, celui  dont vous êtes fière ?

IF : L’accueil, durant 3 jours, du Roi Harald V et de la Reine Sonja de Norvège (ainsi que toute la délégation), dans l’un des Palaces où je travaillais
 

HTJ : Que conseilleriez-vous à un jeune qui souhaite devenir Gouvernant(e) Général(e)  ?

IF : De savoir être discret. De ne pas se décourager, car les débuts sont difficiles.  Le métier est idéal pour ceux qui ont envie de voir du pays (comme tous les métiers de l’hôtellerie). En contrepartie, c’est un métier qui demande beaucoup et qui peut accaparer votre vie privée (Il faut être vigilant sur ce point). Enfin je dirais que c’est plus une vocation qu’une passion, et qu’il faut être capable d’absorber de grosses journées, pleines de rebondissements, et par conséquent stressantes. Les tempéraments positifs et enjoués sauront s’adapter plus rapidement à ces  métiers.