INFO.TPL

QUICK NEWS OCTOBRE 17

Etude KPMG – Les 5 tendances phares du tourisme à horizon 2030

1-   Moins de budget consacré aux vacances => les budgets consacrés aux vacances se concentrent sur la période estivale – les vacanciers vont privilégier les destinations : Espagne, îles Baléares, Italie plutôt que celles du sud méditerranée – La pratique d’un tourisme local (côte atlantique …) va s’amplifier

2-    La France, qui a accueilli près de 83 millions de touristes en 2016, est à nouveau en tête du classement mondial, malgré une concurrence européenne forte. Si les capitales attirent toujours la majorité des touristes, des destinations urbaines françaises (Bordeaux, Lyon) gagnent en attractivité. A bordeaux : 3,19 millions de nuitées avaient été déclarées à la fin août dans l’ensemble des hébergements de la métropole, soit +7% par rapport à 2016. Sur la même période (de janvier à août), les hôtels affichent un taux de remplissage de 74,34%, au lieu de 69,96% en 2016.
Des investissements publics et privés importants permettront à ces villes d’avoir un rayonnement international durable.

3-   On va assister à l’augmentation rapide du nombre de voyages chez les jeunes, portée essentiellement par le développement d’offres alternatives, moins coûteuses et adaptées à leurs attentes.  Il s’agira de proposer une offre culturelle et évènementielle festive ainsi que des hébergements à bas prix, tels que des hostels ou de l’hébergement collaboratif sur des destinations plus authentiques.

4-    Le développement du tourisme pour nos ainés : Pour les hébergements touristiques en général, les séniors représenteront un levier essentiel des stratégies de dessaisonalisation.

5-   L’industrie du tourisme du bien-être est en pleine croissance. Le tourisme et la santé seront de plus en plus associés. Le géant américain des salles de fitness de luxe, Equinox, prévoit d’ailleurs l’ouverture de plusieurs hôtels très haut de gamme à horizon 2020.

 

Tour Eiffel : les Membres du conseil d’administration se sont entendus

Un nouvel appel d’offres va pouvoir être lancé. Bien que l’offre aille du restaurant gastronomique à la restauration rapide, le marché ne sera pas divisé en plusieurs lots. Pascale Julien (élu EELV) explique qu’il privilégie le fait d’avoir un interlocuteur unique afin de faciliter l’intendance et la bonne coordination entre les différents établissements. La durée du marché est passée de 14 à 10 ans. 
 

AccorHotels :  le vent en poupe 

AccorHotels a annoncé tabler sur un résultat opérationnel 2017 dans le haut de la fourchette prévue (de 460 à 480 millions d'euros. Après un solide troisième trimestre excepté au Moyen Orient et au Brésil.
Quelques chiffres :

504 millions d'euros c’est le CA au troisième trimestre,

+ 6,4% de CA, à périmètre et changes constants : la progression a ralenti après une hausse de 9,2% au deuxième trimestre et de 8,3% sur l'ensemble du premier semestre.

+ 4,5%, le revenu par chambre disponible (RevPar) en moyenne dans le monde, pour AccorHotels

+ 5,3% le revenu par chambre en France dont + 6,6% à Paris où il avait chuté de plus de 10% en 2016.

+ 7,8%, le RevPar en dehors de l’hexagone : en hausse grâce surtout à l'Espagne et au Portugal (+12,3%)
La dynamique s'est accélérée en Amérique du Nord (+6,4%) et est restée solide en Asie-Pacifique, tandis que les tendances se sont dégradées au Moyen-Orient (-3,4%).
Au Brésil, plombé par la crise économique, on constate une chute de 17% de son revenu par chambre sur la période, après un recul de 9,7% au premier semestre.

600 000 : le nombre de chambres du groupe

32 millions d’euros : le CA des « nouvelles activités » d’AccorHotels (la société d'aide à la gestion hôtelière Fastbooking, le site de location de résidences privées Onefinestay ou la conciergerie John Paul ..)
 

65ème Congrès de l’UMIH

Le congrès de l’’union des métiers et des industries de l’hôtellerie aura lieu du 21 au 23 novembre à Reims. Le thème de ce congrès : « Quand le tourisme gagne, c’est la France qui gagne », c’est le message que Roland Héguy (Président de l’UMIH) veut faire passer, il rappelle que le secteur peut faire gagner à la France 1 point de PIB soit 21 milliards d’euros de recettes supplémentaires à condition de s’en donner les moyens.
 

Jeux Olympiques à Paris en 2024 

100 ans après,  Paris accueillera pour la 2ème fois les JO ! Cet évènement est une aubaine pour le tourisme : on prévoit plus de 13 millions de billets à vendre (9,7 millions pour les JO et 3,7 millions pour les jeux paralympiques). Avec des premiers prix de billets accessibles à toutes les bourses : 15 euros pour les JO et 10 euros pour les paralympiques. 50% des billets coûteraient moins de 50 euros !  
 

Atout France : Découvrez le clip pour la promotion du tourisme d'affaires

l’agence de développement touristique de la France, veut promouvoir le tourisme d’affaires  MICE ( Meetings  Incentive Conferences et Exhibitions) en France, auprès des marchés étrangers.

C’est dans ce but qu’il a fait un clip très dynamique sur You tube.
Il offre une vision de la France axée sur son attractivité économique, l’excellence technologique, les succès de son industrie. On aperçoit même Emmanuel Macron au volant d’un véhicule présenté sur un salon de l’automobile.
La vidéo met aussi en avant les grandes manifestations comme les JO de 2024


 
Ecrit le 20/10/2017