INFO.TPL

Emmanuelle, Sous-Chef au Club-Med, nous parle de son expérience

Bonjour Emmanuelle, vous êtes Sous Chef au Club Med, quel est votre parcours ?

 Je n’étais pas cuisinière à la base. J’ai suivi des cours du soir en Belgique pendant 3 ans et j’ai travaillé en brasserie avant d’intégrer un restaurant gastronomique.

J’ai eu envie de sortir du cycle « métro, boulot, dodo » et rejoindre le Club Med c’était pour moi l’occasion de voyager, découvrir d’autres cuisines et d’autres façons de travailler.

J’ai eu de la chance car, dès ma première saison, je suis partie en Guadeloupe au village de la Caravelle en tant que chef de partie. J’avais déjà été second de cuisine sur des équipes plus petites, mais j’ai préféré me faire de l’expérience sur une brigade de cuisine collective avant de viser plus de responsabilités. Je suis finalement Sous Chef depuis cet hiver, après 3 ans d’ancienneté.

 

Quelles sont vos responsabilités en village ?

 En cuisine, je veille au respect de l’hygiène, à la qualité des produits et des plats, je vérifie le goût, l’assaisonnement et m’assure que l’on produit des buffets de qualité avec les bonnes quantités et les bonnes températures.
Je passe également beaucoup de temps en apprentissage avec le chef, pour avoir le bon regard sur les produits, progresser et par la suite devenir chef à mon tour.

Pour réussir en cuisine au Club Med, il faut être à l’écoute et apprendre rapidement,  être curieux et aller vers les autres.
Le management est important aussi, je dois pousser l’équipe vers le haut : il faut bien connaître sa brigade et repérer les personnes qui souhaitent évoluer et celles qui préfèrent se perfectionner pour toujours proposer une meilleure cuisine.
Enfin l’ouverture d’esprit est primordiale : on travaille avec des nationalités complètement différentes et chacun a sa façon de travailler, de réagir. Il faut s’adapter, une personne trop fermée aura du mal à travailler au Club Med.

 

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre travail ?

 Ce qui me motive aujourd’hui c’est toujours le voyage, mais aussi l’envie d’apprendre, notamment des autres. Je suis curieuse et au Club Med, on découvre toujours de nouvelles cuisines, de nouvelles cultures… Je ne connaissais pas la cuisine Guadeloupéenne par exemple.

D’autre part, aujourd’hui, le Club Med développe de plus en plus de spécialités au buffet, ce qui fait que l’on travaille davantage le service à l’assiette, et c’est un vrai plaisir pour moi qui viens de la restauration gastronomique : on arrive à proposer une prestation personnalisée dans un environnement de cuisine collective.

D’ailleurs, travailler en cuisine collective me permet également de développer de nouvelles compétences. Pour gérer les commandes de produits et les plannings du personnel, nous utilisons des logiciels. Il n’y avait pas d’informatique dans les cuisines que j’ai fréquentées auparavant ! Et c’est vraiment un atout pour moi qui souhaite évoluer sur un poste de responsable hôtelier.
 
Et puis, être cuisiner au Club Med, c’est un métier de contact, contrairement aux cuisines traditionnelles où le personnel n’est pas visible de la clientèle. On a l’occasion de discuter avec les clients, d’avoir leur retours et de se remettre en question. C’est valorisant et cela permet de se développer aussi personnellement, je suis plus ouverte aux autres.

Pour moi, un passage au Club Med, c’est un changement de vie. On change souvent d’équipes, de villages : il n’y a pas de routine, il y a surtout toujours de nouvelles choses à découvrir ou à apprendre.

Voir les offres d'emploi du Club-Med en ligne actuellement 


 


Ecrit le 11/04/2016